Diana Olteanu Smarandache

Vice-présidence de la Commission des communautés culturelles

Diana Olteanu Smarandache est fière d’être Québécoise et Canadienne d’origine étrangère. Immigrante de première génération, elle est arrivée au Canada à l’âge de 31 ans, en passant à travers le processus d’immigration légale à titre de travailleuse qualifiée. Elle a connu les mêmes défis, discriminations, problèmes et barrières que rencontre tout résident permanent, en plus de franchir chacune des étapes, positives comme négatives, exigées par sa société d’accueil en matière d’intégration et d’inclusion. Au bout de ce parcours l’attendait sa citoyenneté canadienne, reçue comme une victoire.

Quitter son pays et recommencer à zéro n’est facile pour personne. L’histoire de Diana, c’est celle d’un combat mené pour réussir au Québec et au Canada en tant que nouvelle arrivante, puis comme citoyenne canadienne. Une histoire qui n’est pas unique; aussi Diana Olteanu Smarandache est-elle ici, aujourd’hui, pour représenter les voix de toutes les communautés culturelles du Québec.

Cette mère de trois enfants possède un baccalauréat en sciences juridiques et une maîtrise en gestion de projet, avec une expertise en financement international. Elle a également suivi plusieurs formations pour se spécialiser dans différents domaines. Sa polyvalence l’a amenée à développer une riche carrière professionnelle.

Membre du Parti libéral du Québec issue d’une communauté culturelle, Diana Olteanu Smarandache s’implique au sein de la formation politique avec fidélité et fierté. Elle a participé de façon bénévole à nombre de projets portés par le Parti.

Pour elle, l’immigration n’est pas seulement un besoin; elle est en même temps une richesse, un grand apport à la société québécoise et canadienne sur le plan du développement socioéconomique et culturel du pays d’accueil.

Celle qui est bénévole dans plusieurs projets communautaires et éducationnels s’engage de tout son cœur dans les initiatives auxquelles elle prend part. Et son trajet et son parcours ne s’arrêtent pas ici : Diana Olteanu Smarandache entend continuer de surmonter les défis qui accompagnent sa participation à la société québécoise-canadienne et ceux que la vie mettra sur son chemin.

« Je sais d’où je viens, je sais qui je suis, je sais ce que je veux et je sais où je vais. »
Diana Olteanu Smarandache.