Miguel Augusto Félix

Vice-présidence de la Commission des communautés culturelles

Miguel Augusto Félix est né à Montréal, le 13 août 1982, de parents originaires du Portugal (plus particulièrement de la région viticole du Douro). Il a vécu ses premières années dans le Mile-End, un quartier interculturel où le vivre-ensemble montréalais existait avant l’heure. Son adolescence, il l’a passée dans La Petite-Patrie, tout en fréquentant l’école secondaire Jeanne-Mance, au cœur du Plateau Mont-Royal. Ses matières favorites étaient l’histoire et la géographie, mais aussi les sciences. Au cégep, il se dirige vers les sciences humaines à Ahuntsic, puis poursuit avec un baccalauréat en science politique et un certificat en planification à l’UQAM.

C’est au moment de son baccalauréat qu’il entame activement sa vie communautaire et politique. Miguel Augusto Félix devient coordonnateur à l’Association étudiante lusophone de l’UQAM, où il s’occupe des communications avec les médias lusophones. On le voit participer à une simulation du Parlement européen et du Parlement jeunesse du Québec. Sa carrière de chroniqueur et de journaliste débute dans cette période, alors qu’il écrit des articles dans le journal portugais de Montréal, A Voz de Portugal. C’est en mars 2017 qu’il quitte son poste de secrétaire administratif du journal pour un nouvel emploi dans la fonction publique, comme agent de bureau au ministère de la Justice du Québec.

Vivant dans la circonscription de Viau depuis 2004, il devient membre du Parti libéral du Québec en 2010. L’année suivante, il commence à s’impliquer à la Commission des communautés culturelles (CCC), participant au débat en y apportant un point de vue interculturel et son expérience d’immigrant de deuxième génération. En 2014, il se joint à la Commission des communications. En 2015, avec la présidente de la CCC, Viviana Iturriaga Espinoza, il relance une nouvelle page Facebook de la Commission des communautés culturelles, qui compte plus de 500 abonnés aujourd’hui. Au printemps 2016, il intègre le Conseil régional de Montréal-Est, comme représentant des communautés culturelles. Et finalement, depuis février 2017, il participe activement aux réunions de la Commission politique de Montréal.